Sélectionner une page
Image
En gare de Nîmes avec les journalistes

Sur le site de France Bleu Gard Lozère Finie la halte ferroviaire de Beaucaire. D’ici 2 à 3 ans, elle sera remplacée par un Pôle d’échanges Multimodal où se croiseront usagers du train, de la voiture, des bus et des cyclistes. Les premiers travaux vont démarrer.

L'actuel bâtiment d'accueil de la halte ferroviaire de Beaucaire
L’actuel bâtiment d’accueil de la halte ferroviaire de Beaucaire © Radio France – Sylvie Duchesne

Beaucaire, France

Pratiquement plus aucun train ne desservait la halte ferroviaire de Beaucaire depuis des années. Avec la mise en service de la gare TGV de Nîmes-Pont-du-Gard, ce sont désormais 31 arrêts en semaine, 18 le samedi et 16 le dimanche. Des TER mis en place par la Région Occitanie pour faciliter les interconnexions entre cette gare TGV, Nîmes et Marseille.  C’est d’ailleurs à bord de l’un de ces TER que Jean-Luc Gibelin, le vice président en charge des transports s’est rendu ce vendredi à Beaucaire pour présenter le futur Pôle d’Echanges Multimodal qui sera créé d’ici 2 à 3 ans. Les premiers travaux seront lancés cette année. Finis les bâtiments tagués et murés de l’actuelle halte ferroviaire. Un nouvel abri voyageur sera construit, le mur situé en bordure du quai Nord sera démoli et un garde corps posé. Une seconde phase de  travaux permettra de réaliser un parc sécurisé pour les vélos.  « Les trains continueront bien sûr d’arriver en haut mais nous allons réaménager l’ensemble de l’accueil pour avoir la possibilité d’utiliser différents modes de transport : train, bus, vélo, voitures « explique Jean-Luc Gibelin. 

« Un Pôle d’Echanges Multimodal d’ici 2 à 3 ans à Beaucaire »

Un projet d’environ 2 millions et demi d’euros

Une aubaine pour la ville de Beaucaire qui réclamait cet aménagement depuis des années. Elle prendra en charge 25% des travaux, la communauté de communes Beaucaire Terre d’Argence, 25% egalement et la Région Occitanie, la moitié. Environ 2 millions et demi d’euros au total.  La construction de ce Pôle d’Echanges Multimodal coïncide aussi pour la ville avec le début de la construction du nouveau quartier « Sud Canal ».  » Il s’étendra sur 4 hectares détaille le maire, Julien Sanchez. 300 logements seront construits. 100 pour des personnes âgées autonomes. Un résidence hôtelière sera également construite.  »  

« La gare de Nîmes-Pont-du-Gard n’est pas une avancée pour les habitants de la région »

Ce voyage à Beaucaire, c’était aussi l’occasion pour Jean-Luc Gibelin de découvrir la gare TGV de Nîmes-Pont-du-Gard. S’il ne nie pas sa qualité architecturale, il persiste à dire qu’elle ne facilite en rien le quotidien des usagers. « Je reste très en colère sur les choix de l’Etat de faire 2 gares (Nîmes-Pont du- Gard et Montpellier-Sud de France) hors des villes pour un total de près de 200 millions d’euros alors que dans le même temps, le même Etat nous dit qu’il n’y a pas d’argent pour les lignes de desserte du territoire. Il y avait autre chose à faire que ces gares ». 

« La gare TGV de Nîmes-Pont-du-Gard ne fait pas gagner de temps aux habitants de la région qui vont à Paris »

Reportage dans l’un des TER qui relie la gare de Nîmes Centre à la gare TGV de Nîmes-Pont-du-Gard

Le futur Pôle d'Echanges Multimodal - Aucun(e)
Le futur Pôle d’Echanges Multimodal