Sélectionner une page

J’étais ce 2 novembre à la cérémonie du souvenir au cimetière de Nîmes avec un dépôt de gerbe pour les soldats d’outre-mer morts pour la France et un second dépôt pour les soldats morts pour la France.

Le devoir de mémoire est indispensable à un moment où dans le monde les idées de racisme, d’exclusion de l’autre gagnent du terrain dans les consciences. Il ne faut pas oublier ni banaliser !

Se souvenir, honorer celles et ceux qui sont morts pour la France, c’est un devoir citoyen !